Agathe & Louise

Un + Un(e) = 2

L’addition est correcte. Un papa + une maman = 2

J’avais fait les photos de la grossesse d’Edwina au printemps. Et voilà que les deux petites princesses attendues sont arrivées. On pourrait dire : Un + Une = 3 car il y a déjà Charlotte, la grande soeur.

2 bébés en une seule fois ! Ce sont les surprises de la vie. Deux fois plus d’enfants, deux fois plus d’amour… Deux fois plus de travail et de fatigue aussi. Oui, disons-le, un bébé qui arrive dans un foyer, c’est beaucoup de joie, mais aussi un bon cocktail de chamboulements. Alors quand on double la dose… Et puis imaginez, Charlotte, qui était jusque-là, la seule et unique princesse. La voici obligée maintenant de partager le temps de ses parents avec non pas une mais deux petites soeurs ! Quel bouleversement pour elle aussi. Et ce que les enfants ne savent pas toujours, c’est que le coeur des parents ne se divise pas à chaque enfant qui s’ajoute, il s’élargit. C’est donc aussi aux parents de le montrer. Ce qui n’est pas toujours facile quand la fatigue nous guette, ainsi que les nouvelles occupations autour de bébé(s) : allaitement, biberons, changements de couches et les câlins bien sûr.

Alors j’ai profité de cette séance pour faire des photos de Charlotte, parce qu’elle était toute excitée et que je n’avais pas envie qu’elle pense que j’allais être là exclusivement pour ses soeurs. Et puis, elle courait dans tous les sens, ce qui fait qu’il y avait : un bras par-ci – une tête par là – un sourire dans le coin – sur les photos, de cette petite fille pleine de vie, devenue grande soeur doublement en une seule fois !

J’aime faire quelques photos du quotidien. L’habillement avec papa, maman qui allaite, maman qui allaite encore (bravo pour ce double allaitement), maman qui se fait soigner, maman qui doit prêter attention aussi à Charlotte, maman qui vient de donner naissance à deux enfants… Maman fatiguée. Oui, oui, le papa aussi a le droit de l’être. Mais son corps lui n’est pas chamboulé par toutes ces hormones et une après césarienne.

Et puis, il y a Agathe et Louise. Louise et Agathe. Deux identités distinctes mais qui seront sans aucun doute très souvent gérées/appelées/associées à 2. Elles ont été très sages durant la séance. Allaitées, biberonnées en complément, changées et puis endormies sans pleurs.

Félicitations aux parents et à Charlotte. Bienvenue à Louise et à Agathe.